Skip to content

Labsolutisme Monarchique Dissertation Defense

Figures et Formes du Pouvoir

La dénonciation à travers

les fables de

Jean de la Fontaine

au XVIIE siècle.

Comment, Jean de la Fontaine, utilise-t-il ses fable pour dénoncer l'absolutisme au XVIIe siècle ?

SOMMAIRE

INTRODUCTION


I. Jean de la Fontaine: Le fabuliste de la cours du Roi Soleil

1.La France du XVIIe siècle

2.La fable
- Qu’est cequ’une fable
- Le renouveau des Fables par la Fontaine
- Les différents recueils de fables de La Fontaine

II. Les Différents aspects de l'Absolutisme
1.Les courtisans
a. «Les animaux malades de la peste»
b. «Les obsèques de la lionne»
c.«La cour du Lion»
2. Le Roi
a. «Les animaux malades de la peste»
b. «Les obsèques de la lionne»
c.«Lacour du Lion»
CONCLUSION

INTRODUCTION

Jean de la Fontaine est un poète fabuliste français du XVIIème siècle, né le 8 juillet 1621 et mort le 13 avril 1695. Il s'est inspiré et a même souvent repris les fables d’Ésope, auteur grec du VIème siècle avant Jésus Christ, pour ensuite les adapter dans le contexte de son époque, le XVIIe siècle, dit le Grand Siècle, marqué par les arts etsurtout par l'importance du pouvoir qui grâce à Louis XIV, va voir en France s'imposer la Monarchie de droits divins . C'est, à travers ses fables éditées dans douze livres parus entre 1668 et 1694, qu'il fait passer ses idées. Mais, afin d'éviter la censure, dans ses Fables, Jean de la Fontaine critique les hommes - notamment Louis XIV et ses courtisans – par le biais des animaux. Parmi l’esthétiqueet la subtilité de ses fables, Jean de la fontaine, fait passer un message sur la société dans laquelle il vit grâce a des animaux typés en fonction de leur classe social dans leur environnement. Il les associe ainsi à leur équivalence dans la vie réel, Le Lion pour le Roi, prédateur et surtout roi de la jungle, les courtisans, aux animaux puissants et fort après le lion, et pour le peuple, illes associe a des herbivores, faibles et sans défense. Mais dans la monarchie du XVIIe siècle, la raison du plus fort est la meilleur, ce qui réduit les plus faibles, au rôle de souffres douleurs. C'est ainsi que la Fontaine, par le biais de ses fables, dénonce cette injustice, et surtout dénonce l'absolutisme de l'époque. Parmi toutes ses fables, trois retiennent l'attention, par leurdénonciation et critique, peut-être, plus poussé par rapport au Roi et à ses courtisans : «Les animaux malades de la Peste», «Les obsèques de la lionne» et «La cour du Lion», qui dans chacune fait le portrait du Roi et de sa cour, avec certaines similitudes qui sont loin de valorisé la cour de Versailles.

I.Jean de la Fontaine: Le fabuliste de la cours du Roi Soleil

1.La France du XVIIe siècleLe XVIIe siècle est le siècle de Louis XIV et du classicisme. La France brille sur toute l’Europe par l’éclat de sa puissance et de ses lettres. Après la domination de Richelieu (1624-1642) et celle de Mazarin (1643-1661), débute le règne de Louis XIV qui durera jusqu'en 1715, soit un règne de plus de 50 ans qui restera le plus long de toute l'histoire de France et qui sera marqué parl’apogée du pouvoir royal. Incarné par Louis XIV, le système de la Monarchie Absolue repose sur un fondement théologique : le roi est le représentant de Dieu sur terre. Louis XIV a choisi pour emblème un soleil rayonnant sur lequel, au centre est représenté son visage, avec pour devise latine: Nec pluribus impar, qui signifie « Au-dessus de tous». Pour s’assurer la dépendance de la noblesse, Louis XIVs’entoure de bourgeois pour diriger le pays: la société de l’époque connaît alors l’avènement d’une nouvelle classe financière de bourgeois anoblis. Malgré cela, c’est le roi qui prend seul les décisions finales en dirigeant des conseils qui ont chacun un rôle précis: Le Conseil d’en haut, où ne siègent qu’entre trois et six membres, Le Conseil des finances, où étaient délibérés le brevet et la...








 


Juriste d'élite


Inscrit : 04/11/05
Message(s) : 1536 
quelle serait ta problématique?

__________________________
Futur M2... !

juriste émérite
Doctorant


Inscrit : 03/12/04
Message(s) : 4591 
Allez, courage, on est tous passés par là

La problématique part du sujet, qui fixe les cadres de ton devoir : mais la problématique c'est ce que tu vas démontrer par rapport au sujet, ce que tu veux dire, faire passer, ce que tu veux moduler.

Tu as saisi la nuance, ça se voit dans les intitulés de ton plan ( " prétendue ", " qui ne peut pourtant " ). Il faudrait peut-être les travailler pour les rendre plus percutants - une différence entre le nom et les faits, la pratique, les parlements...

__________________________
Votre sujet a peut-être déjà été traité : avez-vous utilisé la fonction recherche ?
http://forum.juristudiant.com/search.php

*Membre de la BIFF*

Juriste intéressé


Inscrit :
Message(s) :  
Tu ne serais pas à la fac de droit de Strasbourg en amphi GM?

Juriste d'élite


Inscrit : 14/03/06
Message(s) : 1072 
quoi encore des strasbourgeois?

Matthias, ancien étudiant en M1 droit public à Strasbourg, ancien élu en conseil de fac, faluchard droit (et ex pleins de truc à l'AFGES)

__________________________
Avocat (Liste 2) au Luxembourg
Diplômé en France, en Belgique et au Luxembourg
faluchard droit baptisé à Strasbourg
ancien SG et VP de l'AFGES (fédé des étudiants à Strasbourg)
ancien SG de l'AED (amicale de droit à Strasbourg)

Juriste intéressé


Inscrit :
Message(s) :  
Citation de akhela :

quoi encore des strasbourgeois?

Matthias, ancien étudiant en M1 droit public à Strasbourg, ancien élu en conseil de fac, faluchard droit (et ex pleins de truc à l'AFGES)


Je crois que je connais ta tête, t'étais pas en photo sur un "tract" de l'afges? lol

Juriste d'élite


Inscrit : 14/03/06
Message(s) : 1072 
surement il y a un temps (j'étais Secrétaire puis Vice président de l'AFGES).

__________________________
Avocat (Liste 2) au Luxembourg
Diplômé en France, en Belgique et au Luxembourg
faluchard droit baptisé à Strasbourg
ancien SG et VP de l'AFGES (fédé des étudiants à Strasbourg)
ancien SG de l'AED (amicale de droit à Strasbourg)

Juriste d'élite
Licence 1


Inscrit : 17/02/07
Message(s) : 2462 
le roi tient son pouvoir de Dieu. Tu peux parler de l'épisode de Vizille pour les parlements.

__________________________
Jean Foyer : « Le juge de l’administration : l’administration de ce juge. »
"Juger l’administration c’est encore administrer ».


http://www.u-clermont1.fr/
-université d'excellence dans le magazine "Challenge" de juin 2009-

Juriste intéressé


Inscrit : 08/10/07
Message(s) : 29 
Bonsoir !!

Est-ce que ça pourrait aller comme problématique :

la monarchie , institution en péril

Juriste d'élite


Inscrit : 29/09/07
Message(s) : 1294 
Bonsoir,

Une problèmatique est généralement exprimée par une phrase complète, inspirée par le sujet.

"La monarchie, institution en péril" ne réponds pas à la question "la monarchie est-elle bien nommée ?"

Respectueusement

__________________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Juriste d'élite


Inscrit : 26/10/06
Message(s) : 2595 
Et attention n'oubliez pas qu'une problématique est sous forme de question elle doit répondre au titre du sujet et le plan doit répondre à la problématique dans tout son ensemble.

Juriste intéressé


Inscrit : 31/03/16
Message(s) : 1 
je veut lire la dissertation